3 - tributaire du temps

Publié le 14 Septembre 2016

3

Nous avons parfois besoin d’écrire pour extérioriser. Something brutal. Comme lors de ma seconde tentative.

Nous avons parfois besoin d’écrire pour garder tout cela à l’intérieur. Le temps avance mais parfois certains éléments restent à la traine. Ils reviennent comme des boomerangs. Nous aimerions nous en débarrasser. Impossible. Le temps fait son job. Peu à peu, le bordel d’hier laisse place aux nouvelles jolies choses. Et au futur bordel.

Il en faut peu pour se sentir déséquilibré. Pour trébucher de son nuage. Quelques mots par-ci et c’est l’impact. Quelques mots par-là pour venir clarifier les doutes, les angoisses. A nouveau, le temps fait son job.

Tributaire du temps. Qu’il est bon d’être également tributaire d’un.e autre.

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0
Commenter cet article