13 - merci, charles

Publié le 6 Octobre 2016

 

13

A t’entendre, j’aimerais être comme toi. Tu as mille ans d’avance sur moi. Il y a beaucoup de choses dont je peux me passer. Me passer de savoir, d’entendre.

Alors oui, j’ai beaucoup le blues. Je ne l’explique pas vraiment. La peur – sûrement – de rentrer dans quelque chose qui représente ma vie pour plusieurs dizaines d’années. Et si c’était ça ? La peur de ne pas savoir comment cela tiendra si je continue à sauter d’humeurs en humeurs.

La peur du vide. La peur de cette année 2017 qui s’annonce comme l’année la plus merdique depuis longtemps. Nous allons en prendre plein la gueule. Qui réagira ? Nous aurons l’impression de nager à contre-courant en permanence. Hier, aujourd’hui, demain. Jusqu’au grand soir. Tu parles.

2017, ça restera chacun sa barque pourrie sur sa mer de merde.

Je garde le sourire en me souvenant cette réplique de La Haine – « Merci, Charles » – quand un beur de banlieue prend une coupe dans une soirée mondaine parisienne.

 

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0
Commenter cet article