20 - le droit de s'abrutir

Publié le 23 Octobre 2016

20

Je balise au Belize, résigné comme Madame de Sévigné… blablabla.

On s’engage puis on enrage, puis on encaisse. Et puis alors ? Qu’est ce que cela change. Que l’on nous accorde au moins 5 minutes pour comprendre, saisir ce qui fait mal. Merde, accord ne veut pas dire passage crème. Le droit de s’abrutir. De prendre le truc. Et de le recracher deux heures après. Sous quelle forme, peu importe. Mais qu’il soit recraché !

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article