22 - définitivement

Publié le 12 Novembre 2016

22

Quand ça ne va pas bien, je bois la musique. Tel un assoiffé. Tel un ivrogne qui ne contrôle plus sa consommation. Je bois. Je bois. Ma soif n’est jamais rassasiée. C’est un des rares plaisirs en lequel je peux avoir confiance. Il peut me garder les pieds au sol. Bien en place.

Alors depuis deux jours, j’engrange. Superpoze. Une première claque. Quelques minutes plus tôt, j’apprenais la mort de Léonard Cohen. Cela m’a rassuré. Un grand homme de la musique s’en va. Mais bien d’autres sont toujours là.

Avant-hier, je découvrais le titre Racailles de Kery James. Le rap conscient existe encore.

Aujourd’hui, je viens de plonger dans Water Jump de Daniel Avery. Les bass claquent, les murs vibrent dans l’appartement. Il n’y a que ça de bon. Définitivement.

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0
Commenter cet article