Akhenaton - Métèque et mat (2)

Publié le 19 Décembre 2016

Je me replonge dans cet album qui a maintenant près de 22 ans. Ça fait un peu mal au moral même si l'idée me plait. Je me suis toujours construit sur les disques qui ont jalonnés ma vie. Je pourrais passer des heures devant ma discographie, sortir les boitiers/pochettes un(e) à un(e), relier chacun des albums à des étapes, et réécrire ce que j'ai traversé. Mais je m'éloigne du sujet du billet.

Je passe donc au second vinyle qui s'ouvre avec Eclater un type des assédic précédé de Assedic: 3 heures du matin qui rappelle les nombreux intermèdes un peu barrés de Ombre est Lumière. Ce titre a une histoire. Akhenaton raconte comment il galère pour toucher ses indemnités chômages et comment cela le pousse à avoir envie d'en découdre. Le Premier ministre de l'époque, Juppé, avait crié au scandale et cela - si je ne me trompe pas - avait fini au tribunal. Chill revient sur cet épisode - Ce n'est pas la première fois pour un groupe de rap que la censure frappe - dans le titre Dangereux du mythique L'Ecole du Micro d'Argent.

Sur cette même face, le titre Au fin fond d'une contrée... Le plus poétique et nostalgique. Malgré la difficulté de sonder la signification exacte des paroles, il raconte ces rêves d'enfant qui se sont évaporés, ces amis - un certain JP - partis trop tôt ou tombés dans la drogue. Le track finit sur une touche positive et sa rencontre avec sa femme Aïcha - une reine d'Orient - qui lui a redonné un peuple d'ombres afin de pouvoir gouverner. Autrement dit: le goût du rêve?

Je tourne la face pour arriver sur le fameux titre La Face B hommage plus que solide à ces fameuses faces qui ont permis aux rappeurs de se lancer. C'est sur la face B que le hip-hop prend de l'ampleur. On y trouvait - plus maintenant, les maisons de disques ne sortent plus de maxis ... - versions instrumentales et a capella. Ainsi MC's et Dj's étaient comblés. Le premier titre sur lequel sévit Akhenaton en 1988 - qui se faisait alors appelés Chill Phill - s'appelle d'ailleurs This is the "B" Side sur un maxi de Choice M.C. Il est présent sur ... la face B bien sûr.

Arrive ensuite Americano précédé d'une mini intro Di polipo, probablement un extrait d'un film italien. Ce titre où le refrain est le sample - assez connu - de Tu Vuo' Fa' L'Americano (1956) de Renato Carossone. L'original, entendu il y a peu sur FIP, vaut son pesant d'or aussi. Dans ce morceau, AKH revient sur son amour inconditionné et démesuré pour les Etats-Unis durant son enfance puis adolescence: Je me nommais Philippe et rêvait de m'appeler Steve.

Pour clore ce billet, le titre D4 Lettre aux hirondelles est un texte que j'avais utilisé au collège quand on nous avait demandé de trouver des textes de chanson sur le thème de la lettre. Ici, c'est une lettre d'un de ses amis qui le remercie d'avoir parlé de leur histoire dans le titre L'Aimant. Texte critique sur ce qui se passe dans les cités: le dénuement, la drogue... Liberté, égalité, si t'as du blé.

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Crie et tique !

Repost 0
Commenter cet article