35 - le blé

Publié le 25 Janvier 2017

35

Le train continue à battre. Les champs deviennent parfois des déserts. Des déserts finis. Au bout, le blé est toujours là pour revenir caresser nos chevilles qui courent sans s’économiser. Le train continue à battre. Les champs deviennent parfois des montagnes. A nous l’escalade. Nous nous en ferons encore des cloques. Nous surmonterons ravines, ravins et trous béants. Nous nous en ferons encore des traces. Des montagnes finies. Voilà, la redescente. Celle où nous nous sentons plané.es. Au bout, le blé est toujours là pour revenir caresser nos chevilles qui emmerdent l’économie de marché. Au diable, les statiques. Au diable, les critiques. Au diable, les conventions. Les cons. Le vent. Les inventions.

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article