Publié le 25 Janvier 2017

36

Et alors que nous commencions à comprendre grand-chose, le souffle commence à manquer. Quelle importance. Passons en roue libre. Les mots s’épuisent mais le silence conviendra à qui voudra bien l’accueillir en son sein. Les mots s’épuisent mais les onomatopées conviendront à qui voudra bien les rejeter au loin. Les mots s’épuisent mais l’accent persiste.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

35

Le train continue à battre. Les champs deviennent parfois des déserts. Des déserts finis. Au bout, le blé est toujours là pour revenir caresser nos chevilles qui courent sans s’économiser. Le train continue à battre. Les champs deviennent parfois des montagnes. A nous l’escalade. Nous nous en ferons encore des cloques. Nous surmonterons ravines, ravins et trous béants. Nous nous en ferons encore des traces. Des montagnes finies. Voilà, la redescente. Celle où nous nous sentons plané.es. Au bout, le blé est toujours là pour revenir caresser nos chevilles qui emmerdent l’économie de marché. Au diable, les statiques. Au diable, les critiques. Au diable, les conventions. Les cons. Le vent. Les inventions.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

34

Bon. Voilà. La cible est atteinte. Ça va mieux. C’est sûr. Aussi sûr, que les hommes viennent au monde en pleurant. Je ne me plaindrai plus. Les choses sont dans le bon sens. Certainement pas le sens commun. Et alors ? Comme un train qui file à travers champs, il n’y aura plus d’arrêts. Les choses vont dans le bon sens. Certainement à contre sens. Mais quoi de plus plaisant que de voir un sens interdit et de se dire « allons-y ! ». Et d’y aller. Pas à reculons. Mais la tête baissée, et le cœur dans le poing en l’air. Tu sais, ce cœur là. Celui que tu fais battre. Celui qui se bat pour que tu le fasses battre. Celui qui, parfois, tu bats sans faire gaffe. Celui qui, souvent, tu caresses allégrement sans penser au lendemain.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2017

33

Je crois. Nous croyons. Qu’il soit tant de prendre ses marques, du recul, de tendre la corde de l’arc. Sous les cordes. Que je me braque. Que nous nous braquons. Je viserai. Nous viserons les cons, les bons. A quoi bon faire attention ? Peu importe qui ou quoi la flèche traversera. Elle le fera. Ça soulagera. Toi. Nous. Peu importe quoi ou qui, à nouveau, viendra percuter l’immobile.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2017

32

Rap, hip-hop. Musique populaire. Musique non élitiste par nature. Musique irrécupérable par nos politiques irrécupérables. Musique qui intéresse quelques bourgeois bohèmes mais qui restera à jamais underground. Musique inimitable. Les pales copies sont repérées sans peine. Musique constructive. Plus de 15 ans que je m’en abreuve. Musique générationnelle. A la maison, c’était de la « musique à battre ». Dans mes oreilles, les beats m’ont fait grandir. Aujourd’hui encore, quand la musique quitte le salon trop longtemps, je reviens à la base.

Matinée énervée. Une ou deux galettes après, la rage est allée s’incruster dans le sillon et a trouvé une direction. Le cristal la caresse – plus ou moins – tendrement, et la recrache de la baffle à tes oreilles.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2017

31

Réveil du samedi matin. Seul.e. Le soleil, lui, nous fait la nique et ne s’est pas levé. J’ai terminé un livre de plus, tard, au milieu de la nuit. Au milieu de l’ennui.

La vie n’est pas un fleuve. Plutôt un océan. Avec ces nombreuses et perpétuelles vagues. Vous connaissez ce sentiment d’être dans le creux de la vague ? Quand ça ne va pas. Evidemment vous savez que vous allez remonter : c’est une vague. Il ne s’agit pas de remonter à la surface : vous n’avez pas la tête sous l’eau. Il s’agit de savoir quand cela se produira. Parfois, ça peut être très long. J’ai vécu un énorme tsunami. Ce fût long. Un an plus tard, ce fût une petite tempête. Depuis, tout va mieux. C’était il y a près de 7 ans. Donc oui, tout va bien mieux.

Puis, il y a parfois le haut de la vague. Ces moments d’euphorie. Plus ou moins bien contrôlés. Ou tu penses que tout est possible.

Nous en revenons vite. Et préférons toujours par nous sentir bercé.es, dans le creux.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2017

Je devais bosser sur des algorithmes pour les gamins de Seconde mais voilà que je tombe sur le dernier skeud d’IAM intitulé sobrement 2017 (à écouter ici). Titre annonceur du nouvel album qui sortira le 3 mars prochain.

La pépite s’écoule sur 2min28 mais seul le titre est sobre ! L’intro de Monsieur Dj Khéops est monstrueuse. Un rythme très funky. Un retour très rapide sur l’histoire du groupe. Les mecs sont des monuments avant de s’arrêter donc ne peuvent faire autrement que de s’auto-sampler.

Puis arrive Akhenaton avec un flow dingue : Je suis l’enfant de Mars qui a porté allégeance au rap. Pur, dur, et au mic on bâtit sa légende. Tout est dit, 2017 est lancé ! Ils n’ont que des petits guns et moi j’ai tout un arsenal. Les bases sont posées. Shurik’N prend la suite et ce n’est pas plus léger. Bien que je le trouve un peu en dessous. Observe bien le blason qui se pointe à l’horizon... IAM !

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Crie et tique !

Repost 0

Publié le 6 Janvier 2017

30

Prenons la mesure des… ou bien non, tapons-la plutôt ! Débranchons ou bien non, branchons plutôt les enceintes ! Plus tôt. Les lumières s’éteignent. Du synthé, et des mélodies électro-pop appellent tes hanches au laisser-aller. Avec ou sans boule à facette, tu auras au moins l’impression de te sentir vivre, léger.e. Out le réveillon merdique. Out les questions existentielles. Out la salle de classe qui ne roule pas comme il faudrait.

Le début d’autre chose mais alors jouons-le à l’aise. Arrêtons de tergiverser. Et de verser dans la dépression. Tu ne penses pas que nous sommes en manque de fêtes belles et simples ?

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2017

29

Il parait qu’il est l’heure de prendre des résolutions. Autant dire des lotions pour la conscience ? Alors, ça y est, cette année nous ne nous laisserons pas marcher dessus ? Nous rendrons coup pour coup ? Nous continuerons à couper la radio au moindre « et tout de suite, une chronique de Dominique Seux… » ? C’en est trop, et pourtant à peu, ils nous niquent. Nous le savons, mais la réaction est faible.

J’ai beau monté le son des beats du hip-hop qui tournent, les choses n’avancent pas. Ca défoule et décrispe mais les foules restent statiques. Peut-être le pire en mai 2017 sera une claque efficace. Ou simplement une goutte de plus dans cet océan de défaites.

Voir les commentaires

Rédigé par Mathieu C

Publié dans #Dépenser des pensées

Repost 0